Camino inca – 4 jours

En route vers le Machu Picchu !

Camino incaCamino Inca est un des plus beaux sentiers de randonnée du monde. Il traverse un paysage fascinant au milieu des Andes et conduit au Machu Picchu. D’extraordinaires vestiges incas perchés sur des sommets magnifiques, au cœur d’une végétation luxuriante d’une étonnante diversité écologique, offrent un attrait incontestable à cet itinéraire. En altitude, le sentier traverse des cols haut perchés et au détour du chemin surgissent, à travers nuages de brume et végétation subtropicale, des points de vue inoubliables. A ces merveilles s’ajoutent des profusions d’orchidées et de très nombreuses variétés animales, dont certaines comme l’Oso de anteojos et le Mayu Puma, en voie de disparition.

Beaucoup de voyageurs pensent, à tort, ne pas avoir la capacité physique d’arpenter ce sentier. Pourtant tous y parviennent. Bien sûr, pour parcourir avec succès le Camino Inca, il faut être en bonne condition physique mais l’âge ne constitue en rien un handicap. Toutefois, avant de partir, nous vous recommandons de consulter un médecin qui vous donnera tous les renseignements nécessaires et vous indiquera les précautions à prendre. L’acclimatation à l’altitude est un élément essentiel à la sécurité et au confort car le sentier grimpe jusqu’à 4 200 m. Pour éviter tout désagrément, nous vous conseillons, avant de commencer la randonnée, de séjourner au moins deux jours à Cusco qui se trouve à 3 300 m. Vous pourrez consacrer ce séjour à la visite de la ville, des ruines proches de Sacsayhuaman et du magnifique Valle Sagrado de los Incas.

Notre circuit classique du Camino Inca se déroule sur 4 jours et doit être réservé 5 à 6 mois à l’avance. Cette randonnée est parfaitement adaptée à des personnes voyageant seules, en couple ou en groupe souvent constitués de personnes venant du monde entier. Pour ceux qui n’ont pu réserver à temps et qui préfèrent un chemin moins fréquenté, plus téméraire ou plus culturel, nous suggérons les autres circuits que nous organisons : Lares Trek, Ruta de Salkantay, Inca Jungle, Trek de Vilcabamba et Treks de Choquequirao.

RepèresCarnet de routeA savoirSuggestionsRéservation

Jour 1 :

Cusco – Huayllabamba

Jour 2 :

Huayllabamba – Huarmihuañusca – Pacaymayo

Jour 3 :

Pacaymayo – Phuyupatamarca – Wiñayhuayna

Jour 4 :

Wiñay Huayna – Machu Picchu – Cusco


Premier jour :

Cusco – Huayllabamba
12 km – 4 à 5 h de randonnée

Ce premier jour de marche est relativement facile et sert d’entraînement pour les jours suivants.
5h30 – 6h du matin : les randonneurs sont pris en charge par le guide, à leur hôtel. Le voyage démarre en bus. Nous arrivons très vite aux pittoresques villages d’Urubamba et Ollantaytambo, dans le Valle Sagrado de los Incas, où un petit déjeuner nous attend (non compris dans le forfait).
10h – 10h30 : nous arrivons au Km 82. Nous disposons alors de 20 minutes pour nous préparer et passer le contrôle officiel où nous devons présenter passeports et pièces d’identité.
L’aventure commence ! Nous partons à la découverte de la faune, de la flore andine et de l’histoire des incas. Le premier habitat qui s’offre à nous est celui d’Huillca Raccay, « Surgir à la lumière ». C’est un fort perché, surplombant le rio Cusichaca, « Pont merveilleux ». La citadelle stratégiquement nichée au cœur du Valle de Urubamba contrôlait, dans les temps anciens, l’entrée du Valle Cusichaca. Du sentier, on peut admirer la cordillère d’Urubamba, le glacier Veronica perché à 5 860 m et le site archéologique de Llactapata, « Ville haute ». Hiram Bingham, le célèbre explorateur nord-américain découvreur du Machu Picchu en 1911, traversa cette région et fut émerveillé par ces constructions. Dans la culture inca, Llactapata, appelé aussi Patallacta sur certaines cartes, était une zone agricole utilisée pour alimenter le site du Machu Picchu en denrées agricoles, notamment en maïs, culture de base des Incas. Des maisons d’habitation et des édifices culturels témoignent encore aujourd’hui de cette implantation humaine.
Petite pause dans la randonnée pour prendre le repas de midi près de Llactapata. Ensuite, nous reprenons la route le long des rives gauche et droite du fleuve jusqu’au petit village de Huayllabamba, « Plaine couverte d’herbe », planté à 3 000 m d’altitude. Arrivés aux alentours de 17h30, après un repos bien mérité sous nos tentes, nous dînerons vers 19h.

Deuxième jour :

Huayllabamba – Huarmihuañusca – Pacaymayo
12 km – 6 à 7 h de randonnée

A Huayllabamba, le lendemain nous déjeunons au cœur d’une nature exubérante. Nous grimpons ensuite environ une heure en suivant la rive gauche du fleuve Llulluchayoc. Sur le chemin, nous empruntons le pont qui traverse le fleuve Huayruru. Ce nom fait référence à un arbre ornemental aux graines rouges et noires si typique de la région que les porteurs originaires du district d’Ollantaytambo qui arborent des ponchos rouges et noirs se font aussi appeler Huayruro.
Petite halte à Tres Piedras où nous attend un terrain de camping doté d’installations sanitaires. Nous marchons ensuite approximativement 1h30 à travers des bois de Huancas, à la rencontre de sites toujours plus extraordinaires. Enfin, nous arrivons sur le pré de Llulluchapampa, à 3 680 m d’altitude. Nous marchons encore environ 1h30 et atteignons le point le plus haut du Camino Inca, Abra de Huarmihuañusca ou Paso de la Mujer Muerta à 4 200 m. A cet endroit, les randonneurs peuvent apprécier la présence de multiples écosystèmes, puna sèche, forêt haute et luxuriante, le tout baignant dans une ambiance andine : froid pénétrant, soleil écrasant, vent glacial à certains moments. Arrivés au col, face à une large vue panoramique, nous pourrons nous réjouir d’avoir accompli la partie la plus ardue du Camino Inca. La descente dure 2 h mais, bien que vertigineuse, n’est pas difficile. Elle s’effectue par le versant gauche de la vallée et conduit au camping de Pacaymayo à 3 600 m.
Arrivés vers 15h, un bon repos s’offre à nous jusqu’au lendemain matin.

Troisième jour :

Pacaymayo – Phuyupatamarca – Wiñayhuayna
15 km – 7 à 8 h de randonnée

Après un petit déjeuner revigorant, l’aventure continue. Après Pacaymayo, une heure suffit pour rejoindre les ruines de Runkuracay qui occupent une position privilégiée au-dessus de la vallée. Un parcours de 45 minutes nous amène au sommet du second col, Abra de Runkuracay à 4 000 m d’altitude. Dès cet instant, nos pieds foulent le pavement originel du sentier inca qui progressivement se transforme en un escalier escarpé, pentu et dangereux. Cette partie du chemin est particulièrement attrayante : nous croisons de hauts pierriers, des vallées encaissées et longeons de vertigineux précipices. Après 1h de marche, nous arrivons à Sadyacmarca, « Ville inaccessible » – inaccessible car protégée sur trois côtés par des ravins pentus – et accessible uniquement par un escalier de pierres magnifiquement taillées. Chemin faisant, nous passons par Conchamarca, petite installation inca, qui servait probablement de gîte aux voyageurs fatigués en route pour le Machu Picchu.
La descente s’effectue à travers un bois magnifiquement embrumé, envahi d’orchidées sauvages, de fleurs odorantes, de mousses épaisses et de fougères suspendues. Dans la région, on dénombre plus de 400 variétés d’orchidées aux formes et hauteurs très diverses. Si certaines atteignent plus de 5 m de haut, tel le Sobralia dichotoma, d’autres, le Stelis par exemple, ne font que 2 mm. Dans ce lieu, la végétation est si luxuriante qu’elle dissimule presque en totalité un mystérieux tunnel inca taillé dans la pierre.
Avant d’arriver au troisième col de Phuyupatamarca, qui culmine à 3 700 m d’altitude, nous pouvons admirer les pics enneigés du Salkantay à 6 180 m et du Veronica à 5 860 m. Nous atteignons ensuite Phuyupatamarca, « Ville dans les nuages », un impressionnant site inca. L’accès aux ruines se fait par une volée de marches qui traverse six fontaines, utilisée probablement lors de cérémonies rituelles autour du culte de l’eau. Au milieu de somptueuses terrasses agricoles, des édifices bien conservés et une dizaine de thermes suggèrent que ce site fut probablement un centre religieux de recueillement pour les pèlerins entamant la dernière partie de leur périple vers le Machu Picchu.
A la fin de la visite de Phuyupatamarca, nous retrouvons les escaliers incas pentus et vertigineux qui nous amènent à travers des bois de Queuña, Pisonay, Muña et Puyas à Wiñay Huayna, notre dernier campement. Wiñay Huayna, en quechua, signifie « Toujours jeune » ; c’est aussi le nom d’une variété indigène d’orchidées de couleur rose.

Quatrième jour :

Wiñay Huayna – Machu Picchu – Cusco
5 km

A partir de ce campement, le chemin est clairement indiqué et on le poursuit pendant deux heures. Ce jour-là, le réveil est prévu à 4h30 du matin. Après avoir petit déjeuné, la randonnée commence vers 5h30, au lever du jour. Une heure de marche et nous empruntons, à travers un bois caché dans la brume, cinquante marches verticales qui conduisent au dernier col, Inti Punku, « Porte du soleil ». Le Machu Picchu s’offre alors à nous dans toute sa splendeur. Spectacle hors du commun, point d’orgue de notre voyage !
A 6h45, le premier rayon de soleil éclaire pour nous le Machu Picchu. Stimulés par l’extraordinaire plaisir éprouvé devant la cité inca, nous entamons la dernière partie du chemin qui nous permet d’admirer la citadelle sous différents angles. C’est le moment et le lieu idéal pour prendre des photos afin de garder un souvenir impérissable de la randonnée.
Après une courte halte, nous nous dirigeons vers l’entrée principale du site où, en toute sécurité, on peut laisser les sacs à dos (moyennant soles), prendre un café au restaurant et utiliser les sanitaires. Le même guide, qui a accompagné le groupe pendant la randonnée, fait visiter le Machu Picchu, pendant 2 heures. Parmi toutes les merveilles qui s’offrent aux visiteurs, on peut voir la Plaza principal, la Torre circular, el Sagrado Reloj Solar, les appartements royaux et le Templo de las Tres Ventanas, etc. Autant d’occasions de mieux connaître les modes de vie des Incas, leurs croyances, leurs cultes et leurs cérémonies religieuses. A l’issue de la visite guidée, chacun aura la possibilité de profiter pleinement et à son rythme de la magie du site. C’est le moment idéal d’entamer l’ascension du Huayna Picchu (parcours en option) d’où vous aurez une vue imprenable sur le site. Une ascension spectaculaire à flanc de montagne qui peut réellement donner le vertige tant le sentier est étroit et vertigineux (certains passages se font à quatre pates !). Pour plus d’informations, contactez-nous.
Pour déjeuner sur le site, il n’y a qu’un seul restaurant onéreux alors que se trouvent, à Aguas Calientes, des restaurants accessibles à tous les budgets. Pour se rendre à Aguas Calientes, une navette part du Machu Picchu toutes les 15 minutes. Pour ceux qui souhaitent déjeuner sur le site, nous vous conseillons de prendre l’autobus au plus tard à 17h. L’après-midi, vous pouvez profiter des fameuses eaux thermales de la ville d’Aguas Calientes, détente exceptionnelle après avoir parcouru un tel périple. L’entrée aux thermes s’élève à 10 soles.
Officiellement, le train part d’Aguas Calientes à 18h45 et arrive à Ollantaytambo 1h45 après. L’heure de départ peut varier selon le nombre de places assises. Ensuite, le parcours d’Ollantaytambo à Cusco s’effectue dans l’un de nos bus qui vous conduit à la Plaza de Armas, vers 22h30.

Pour garder un souvenir du séjour, TrekkInca offre à toutes les personnes un diplôme « Sobrevivi » et un polo.

Votre réservation inclut

Transports, billets d’entrée et guides

Deux jours avant le départ, le guide rencontre tous les passagers à leur hôtel afin de leur donner les recommandations nécessaires et répondre à toutes leurs questions. A cette fin, merci de nous communiquer l’adresse de votre hôtel à Cusco.
– Premier jour, un bus vient chercher les passagers à leurs hôtels respectifs entre 5h30 et 6h du matin
– Transport effectué par l’agence jusqu’au Km 82, point de départ du sentier du Camino Inca
– Billet d’entrée au Camino Inca et au Machu Picchu
– Deux heures de visite guidée au Machu Picchu
– Billet d’autobus du Machu Picchu à Aguas Calientes
– Billet de train touristique d’Aguas Calientes à Ollataytambo et autobus ou taxi pour le retour à Cusco
– Un guide professionnel bilingue espagnol – anglais, pour un groupe de neuf touristes. Au-delà, deux guides sont nécessaires. Pour un guide français, contactez-nous. A noter que l’anglais et/ou le français ne sont pas leur langue maternelle mais leur niveau est correct.
NB : Vous devez laisser à votre hôtel à Cusco équipement et objets dont vous n’aurez pas besoin pendant la randonnée. Rares sont les hôtels qui font payer un tel service, surtout si au retour vous revenez au même endroit. Pendant toute la randonnée, vous ne transporterez que vos affaires personnelles ainsi que votre duvet. Si vous avez un problème quelconque de gardiennage, nous pouvons vous offrir gracieusement ce service dans nos bureaux.

Alimentation

– Différents types de repas pendant le séjour : 3 petits déjeuners, 3 déjeuners, 3 goûters (boissons chaudes, gâteaux, épis de maïs grillés, etc.) et 3 dîners. Vous aurez l’occasion d’apprécier d’excellents plats typiques du Pérou, sans majoration
– Sur demande, repas végétarien disponible, sans majoration
– Thé ou tisane de coca à prendre le matin pour un démarrage en douceur
– Eau potable pour remplir vos gourdes matin et soir et davantage si vous en formulez la demande par avance
– Cuisinier et aide cuisinier chargés de préparer les repas
– Sacs bio dégradables pour les déchets

Equipement de camping

– Eau chaude matin et soir pour une toilette rapide
– Tentes de camping de bonne qualité, munies de piquets d’aluminium. Afin que chacun puisse disposer d’un espace confortable pour dormir tout en gardant ses sacs à dos à proximité, nous offrons aux groupes de deux randonneurs des tentes conçues pour quatre personnes. Le personnel du Camino Inca dispose de ses propres tentes
– D’autres tentes servent de cuisine et de salle à manger ; elles sont équipées de sièges et de tables
– Sans supplément, nous offrons des duvets et des matelas gonflables pour mieux dormir. Les passagers doivent les porter. Si vous mesurez plus de 1,95 m, il n’est pas possible de louer un duvet à Cusco; dans ce cas, nous vous conseillons d’amener votre propre sac de couchage. Pour l’ensemble de la randonnée, vous pouvez faire appel aux services d’un porteur personnel moyennant 80 dollars. Aucun de nos porteurs ne doit être en surcharge. Pour en savoir plus sur les conditions de travail des porteurs sur le Camino inca consultez notre page dédiée.

Premiers secours

– Ballon d’oxygène
– Pharmacie de premiers secours
– Talkie walkie pour faciliter la communication entre les membres du personnel (guide, porteurs et cuisinier)

Votre réservation n’inclut pas

– Petit déjeuner du premier jour que vous pouvez prendre, soit à l’hôtel à Cusco, soit lors de notre première halte dans le Valle Sagrado de los Incas
– Entrée aux eaux thermales d’Aguas Calientes (10 soles)
– Dernier repas de midi dans le village d’Aguas Calientes
– Aucune boisson alcoolisée n’est servie pendant le séjour mais si vous le désirez vous pouvez en amener
– Tous les touristes doivent porter leur équipage personnel. Pour un porteur supplémentaire qui prendrait en charge les affaires personnelles d’un randonneur (soit 7 kg maximum), le montant est de 80 dollars. A la réservation du trek, il faudra verser une avance de 40 dollars
– Entrée à Huayna Picchu. Il faut réserver longtemps à l’avance l’ascension au Huayna Picchu : seules 400 personnes peuvent visiter chaque jour cette montagne alors que le Machu Picchu reçoit plus de 2 500 visiteurs par jour. Il n’est pas possible d’acheter un billet d’entrée seul au Huayna Picchu. Tous vont de pair avec une entrée au Machu Picchu. Aussi, en tant que passager du Camino Inca, vous bénéficiez d’un entrée au Machu Picchu mais non au Huayna Picchu. Si vous souhaitez monter à Huayna Picchu, vous devez payer 58 dollars ou 29 dollars si vous êtes étudiant et présenter votre carte ISIC.
– Assurance de voyage et de santé. Nous vous recommandons vivement d’avoir une assurance en cas d’annulation, d’interruption, de perte de bagage, de retard, d’évacuation médicale en urgence et de soins médicaux. Munissez-vous, pendant tout le voyage, des copies d’assurances. TrekkInca ne peut être tenu responsable d’un quelconque accident ou de la perte de biens personnels imputables aux randonneurs
– Pourboires pour les porteurs, cuisiniers et guides sont toujours les bienvenus. N’hésitez pas à demander conseil à votre guide lors du briefing, la veille du départ. Les pourboires fluctuent en fonction du nombre de participants.

Que puis-je emporter ?

– Passeport et copie
Si, pour une raison quelconque, vous avez un nouveau passeport émis après avoir payé toutes vos réservations, munissez-vous aussi de l’ancien passeport ou deux copies de ce dernier en plus de votre nouveau passeport.
– Si vous êtes étudiant, vous devez avoir votre carte d’étudiant (ISIC) afin de bénéficier d’une réduction. Il faudra la faxer à notre agence en même temps que le passeport et la présenter en divers points du Camino Inca, au Km 82 et au contrôle d’entrée au Machu Picchu
– Attestation d’assurance de voyage
– Sac à dos léger
– Chaussures imperméables hautes
– Veste imperméable ou poncho pour la pluie
– Blouson
– T-shirts. Il est interdit de se promener torse nu dans le site du Machu Picchu
– Pantalons de randonnée
– Pantalons de pluie
– Chapeau et gants
– Maillot de bain pour les eaux thermales d’Aguas Calientes
– Crème solaire (indice 35 recommandé)
– Lunettes de soleil
– Lotion anti-moustiques
– Comprimés purificateurs d’eau
– Gourde
– Papier toilette et petites lingettes
– Médicaments personnels. Tout randonneur doit déclarer à l’agence s’il est atteint d’une maladie
– Appareil photo
– Frontale
– En-cas et barres de céréales
– Petite monnaie, si possible en soles
En option
– Short
– Bâtons de marche (avec pointe en caoutchouc). Si vous le désirez, vous pouvez les louer auprès de notre agence

Réservation

Un dépôt de 250 dollars, non remboursable, doit être effectué pour confirmer la réservation. Le dépôt sera utilisé de la façon suivante :
– Entrée au Camino Inca et au Machu Picchu (110 dollars)
– Entrée des porteurs au Camino Inca (15 dollars)
– Billets de bus du Machu Picchu à Aguas Calientes (24 dollars)
– Billet de train (65 dollars)
– Frais de dossier (15 dollars)
Tous les touristes doivent porter leur équipage personnel. Pour un porteur supplémentaire qui prendrait en charge les affaires personnelles d’un randonneur (soit 7 kg maximum), le montant est de 80 dollars. A la réservation du trek, il faudra verser une avance de 40 dollars
Pour toute réservation, l’avance financière doit être accompagnée d’une copie de votre passeport ainsi que de toutes vos coordonnées personnelles : nom complet, numéro de passeport, nationalité, âge, sexe
Un billet acheté ne peut être revendu. Les tickets d’entrée aux sites archéologiques, billets d’autobus et train sont nominatifs et ne sont pas remboursables.
Tarif dégressif à partir de 5 personnes, nous contacter.

Moyen de paiement : Western Union. Les frais d’envoi liés au transfert d’argent seront déduits de la somme restant à payer (sur présentation du reçu Western Union). Pour plus d’information sur les moyens de paiement, consultez Nos garanties.

Confirmation de réservation

Le solde doit être payé en dollars ou soles (monnaie locale). Le versement total doit être effectué au plus tard 2 jours avant le début du trek. En cas de non paiement du solde dans les délais impartis, TrekkInca se réserve le droit d’annuler la réservation. Les arrhes préalablement versées et investies dans la préparation du trek ne sont pas remboursables. Le solde réglé, aucun remboursement n’est possible car le budget final de l’ensemble du trek est définitivement investi.

Remarques importantes

Il peut s’avérer que des changements se produisent la veille ou le jour du départ, en fonction :
– des intempéries
– de l’état des routes
– des grèves susceptibles de perturber l’organisation de la randonnée ou de la rendre dangereuse.
Dans ces circonstances, TrekkInca vous propose une alternative : soit des dates, soit des circuits différents. Mais ce choix se fait dans un cadre limité : la date des billets d’entrée au Machu Picchu et celle des billets de train ne peuvent être renégociées auprès des différentes officines.
Les lieux de camping utilisés pendant le voyage peuvent être modifiés en fonction de la disponibilité des espaces déterminés par la Unidad de Gestión del Santuario Histórico de Machu Picchu (UGM), autorité gouvernementale qui contrôle l’accès au Camino Inca. Celle-ci est responsable de l’assignation des lieux de campement aux différentes sociétés de trekking. Ainsi, bien que nous souhaitions que Wiñay Huayna, à deux heures du Machu Picchu, soit notre dernier campement, nous ne pouvons le garantir. L’UGM est en droit de nous assigner un terrain à Phuyupatamarca, à environ cinq heures de marche du Machu Picchu. Ces modifications touchent toutes les entreprises de trekking. Pour éviter toute déconvenue, nous vous recommandons vivement de réserver votre séjour à l’avance.
Les horaires de train sont eux aussi sujets à changements et dépendent de Peru Rail. Ils sont confirmés après avoir payé le prix total du trek. Pour plus d’information : Peru Rail
Les touristes ont l’obligation de nous informer de leur état de santé et doivent se munir de leurs propres médicaments.

Si vous êtes intéressés par ce trek ou si vous souhaitez d’autres informations, n’hésitez pas à