FORMALITÉS DE VOYAGE

séparator

Pour entrer au Pérou il est impératif de présenter un passeport valable, minimum 6 mois après le départ du pays.

Le visa n’est pas obligatoire pour les Français, Belges, Suisses et Canadiens. A votre arrivée à l’aéroport, un visa de tourisme de 3 mois vous sera délivré. Les autorité ne délivrent plus de carte d’immigration (TAM – Tarjeta Andina de Migracion). Celle-ci est uniquement virtuelle et consultable en ligne. Il est donc recommandé de vérifier la durée du séjour attribuée auprès des autorités migratoires, dès l’arrivée au Pérou.

Le gouvernement péruvien autorise un séjour touristique d’une durée moindre ou égale à 90 jours (3 mois) sur une période de 6 mois. Il est interdit de dépasser le nombre de jours attribués.

Une fois passé ce délai il est impératif de quitter le territoire péruvien pour une durée à vérifier auprès des services migratoires péruviens, avant d’effectuer un autre séjour d’une durée moindre ou égale à 90 jours (3 mois).

Tous les voyageurs âgés de 12 ans et plus doivent présenter, avant d’embarquer dans l’avion, leur carte de vaccination COVID-19 avec les doses complètes de vaccin, au Pérou ou à l’étranger. A défaut d’avoir reçu le vaccin, ils pourront présenter un test PCR négatif (les résultats ne doivent pas dépasser les 48 heures avant d’embarquer au point de départ de leur voyage).

Les enfants de moins de 12 ans ne doivent présenter aucun symptôme apparent de COVID – 19 pour embarquer.

Depuis novembre 2022, il n’y a plus de « déclaracion jurada » à remplir pour entrer sur le territoire péruvien. 

Le Pérou bénéficie d’une bonne desserte aérienne. Voici les principales compagnies auprès desquelles vous pourrez acheter vos billets : Iberia, LanChile, KLM-Air France, American Airlines, Taca, Continental Airlines, Air Canada.

Il est possible de visiter le Pérou tout au long de l’année. Il y a deux saisons principales qui sont : une saison humide d’octobre à avril et une saison sèche de mai à novembre. Cette information doit être modulée selon les régions :

› La Côte : de novembre à avril, le soleil brille et la température oscille entre 25°C et 30°C. De mai à octobre, c’est l’hiver, le soleil disparaît et les températures varient de 10°C à 18°C. Il tombe une pluie fine appelée la garua
› Les Andes : de décembre à mars, climat ensoleillé le matin et souvent pluvieux l’après-midi. En hiver, les nuits sont très froides
› L’Amazonie : dotée d’un climat tropical très chaud et très humide, la température peut facilement atteindre 30°.

Pour plus d’informations sur le climat : Site de prévisions météorologiques

En raison de l’altitude et des variations climatiques et des passages en altitude, nous vous recommandons une bonne condition physique. 

Avant une venue en haute altitude, nous vous conseillons fortement de réaliser un contrôle dentaire avant votre départ.

Pour les personnes souffrant de problèmes cardio-vasculaires ou respiratoires, nous vous recommandons fortement de consulter un médecin spécialiste avant et de faire un test d’effort.

Pour plus d’informations sur la santé : Site de l’institut Pasteur

Pas de vaccination obligatoire. Il est toutefois recommandé d’être vacciné contre la typhoïde pour les séjours prolongés. En Amazonie, le vaccin contre la fièvre jaune est conseillé mais non obligatoire. Le traitement contre la malaria n’est plus nécessaire ni obligatoire à ce jour.

Nous vous conseillons de consulter un médecin avant votre départ, notamment pour évoquer les maux liés à l’altitude.
A titre indicatif, voici quelques médicaments qui pourraient vous être utiles :
› Aspirine ou paracétamol
› Anti-diarrhéique
› Antiseptique intestinal
› Antibiotiques à large spectre (sur prescription médicale)
› Pommade anti-inflammatoire
› Collyre (poussière, ophtalmie)
› Pastilles purifiantes pour l’eau
› Bande adhésive Elastoplast
› Jeu de pansements adhésifs et compresses désinfectantes
› Protection contre les ampoules
› Crème type Biafine pour les brûlures

Quand votre organisme n’est pas bien acclimaté à l’altitude, vous pouvez souffrir du soroche. Celui-ci peut se manifester par des vertiges, des maux de tête, une perte d’appétit, une grande fatigue, des nausées et des problèmes de digestion. Ce mal apparaît après un délai de quelques heures en altitude. Il diminue avec l’acclimatation et disparaît immédiatement à la descente.
La meilleure prévention contre le soroche est d’aborder l’altitude en étant le plus reposé et le plus détendu possible. Se reposer, prendre des repas légers, marcher lentement, respirer doucement et s’hydrater très régulièrement peuvent aider à combattre le mal des montagnes une fois en altitude. Les fumeurs devront idéalement réduire leur consommation. Il n’est pas non plus conseillé de prendre des somnifères ni de boire de l’alcool. La feuille de coca, consommée sous forme d’infusion (maté de coca) ou mâchée, est utilisée pour atténuer les symptômes dans toute la région des Andes. Il est donc indispensable de respecter une période d’acclimatation avant d’entamer les treks. Les premiers jours, il convient de laisser l’organisme s’adapter aux conditions d’altitude : moins vous ferez d’efforts physiques, mieux vous vous porterez.

Nous vous conseillons de boire de l’eau en bouteille ou préalablement bouillie. Munissez-vous également de comprimés purificateurs d’eau, ou de gourdes filtrantes, utiles pendant les treks.

La monnaie officielle du Pérou est le Nuevo Sol. Toutefois, le Dollar est accepté dans la plupart des hôtels et agences. L’Euro est accepté uniquement dans les bureaux de change. Il n’est pas nécessaire de voyager avec de grandes quantités d’argent sur soi. Vous trouverez de nombreux guichets automatiques qui acceptent assez largement les cartes bleues Visa International ou Mastercard, mais avec une nette préférence pour la Visa en Amérique du Sud. Certaines banques françaises, belges, suisses ou canadiennes ont des accords avec des banques péruviennes, ce qui évite les frais de retrait (la Banque BCP notamment ne prend pas de frais).
Évitez les traveller’s chèques : les bureaux de change sont moins nombreux. Veillez toutefois, quand vous changez de l’argent, à bien vérifier l’authenticité et l’état des billets qui vous sont remis.

Les petits achats se règlent uniquement en monnaie locale. Ayez toujours sur vous de la petite monnaie, cela s’avèrera très utile. Vous allez rapidement vous rendre compte que très peu peuvent vous rendre de la monnaie sur 50 soles, voir 20 soles. Il n’est donc pas rare que les commerçants vous demandent de leur céder votre billet pour pouvoir aller l’échanger ailleurs. Pour éviter cela, prenez soin d’avoir toujours de la monnaie sur vous pour régler vos achats.

La sécurité générale au Pérou s’est nettement améliorée ces dernières années. La police, assez active, est très présente dans les zones touristiques et la loi tend à punir plus sévèrement une agression visant un touriste qu’un Péruvien. Prenez les précautions normales contre les pickpockets.
Le vol fait partie des mésaventures qui peuvent arriver lors d’un voyage en Amérique du Sud, y compris au Pérou. Prévoyez des photocopies de vos documents d’identité et rangez-les à des endroits différents. Soyez vigilants avec vos objets de valeur. Gardez vos appareils photos, caméras, passeports, devises toujours sur vous ou à portée de main.

Il est recommandé d’utiliser les services de taxis officiels de couleur jaune, autorisés par les municipalités. Dans les aéroports, choisissez plutôt les taxis autorisés sur les sites.

Avant votre départ, il est toujours sage de consulter : le site du Ministère des affaires étrangères français.
Ambassades et Consulats du Pérou à l´étranger :
› Belgique : Av. de Tervueren 179 – 1150 Bruxelles. Tel: 02-733-33-19 communication@embassy-of-peru.be
› Canada : 130 Albert St., Suite 1901, Ottawa – Ontario. Tel: 613-232-3062 emperuca@bellnet.ca
› France : 50 Av. Kléber, 75116 – Paris. Tel: 01-53-70-42-00. Site du Consulat du Pérou en France
› Suisse : Thunsstrasse 36- 3005 Berne. Tel: 031-351-85-55 epruberna02@bluewin.ch

Ambassades et Consulats étrangers au Pérou :
› Belgique : Site de l’ambassade de Belgique à Lima
› Canada : Libertad 131 – Miraflores Tel: (51-1) 444-4015. Site de l’ambassade du Canada
› France : Site de l’ambassade de France
› Suisse : Site de l’ambassade de Suisse

Concernant les treks de 2 à 7 jours, l’hébergement se fait, soit :
› En camping : tentes de camping de bonne qualité, munies de piquets d’aluminium. Afin que chacun puisse disposer d’un espace confortable pour dormir, tout en gardant ses sacs à dos à proximité, nous offrons aux groupes de deux randonneurs des tentes conçues pour quatre personnes
› Chez l’habitant : le confort est basique et rustique mais l’accueil est toujours chaleureux
› A l’hôtel : chambres doubles avec salles de bain privées ou collectives et petit déjeuner
Concernant les circuits longs que nous proposons, nous nous chargeons de réserver tous les hôtels. Si vous souhaitez séjourner davantage au Pérou, sachez que de mai à octobre (saison haute), il est recommandé de réserver votre hébergement à l’avance. N’hésitez pas à nous demander conseil.

Il est conseillé de voyager léger et de n’emporter que le nécessaire pouvant entrer dans un grand sac de voyage et un sac de jour plus petit.
Pour les treks, il est impératif de limiter le poids du sac à 8 kg afin d’éviter de surcharger les porteurs ou les mules. Pour davantage de détails concernant les affaires personnelles à emporter dans un trek, reporterez-vous à nos suggestions.

La cuisine du Pérou est l’une des meilleures d’Amérique du Sud, profitez-en pour goûter la gastronomie locale :

  • La Papa a la Huancaina : pommes de terres nappées d’une sauce crémeuse aux piments jaunes.
  • Le Rocoto Relleno : piment farcit avec un mélange de viande hachée et de légumes.
  • Le Suspiro Limeno : crème au caramel légère et onctueuse, garnie d’une meringue légère au Porto
  • La  Chicha de Jora : boisson alcoolisée obtenue grâce à la fermentation du mais, mélangé à une sorte d’arachide et quelques fruits. 
  • Le céviche : salade de poisson frais, de citron vert, d’oignons, de piment et de coriandre fraiche. 

Tout au long des treks, vous aurez l’opportunité de déguster plusieurs plats traditionnels. La nourriture est abondante et variée. 
Des repas végétariens sont disponibles sur demande et sans majoration. Pour les personnes allergiques à certains produits nous offrons une alternative, sans majoration.

Au Pérou, il est d’usage de laisser un pourboire. Lorsque vous arrivez à l’hôtel il est conseillé de laisser un pourboire aux porteurs de valises tout comme aux femmes de ménage. Si vous mangez dans un restaurant, vous pouvez laisser 10 à 15 % de l’addition au serveur.

Les pourboires pour les porteurs, cuisiniers et guides sont toujours les bienvenus. Le montant du pourboire est fixé à votre gré. Toutefois, pour vous donner un ordre d’idée, pour un trek de 5 jours / 4 nuits, le groupe de voyageur peut prévoir autour de :

  • 120 soles pour le cuisinier
  • 100 soles pour l’aide cuisinier
  • 80 soles pour le muletier
  • 80 soles pour le chauffeur qui vous accompagne
  • sans oublier de remercier via un pourboire aussi nos guides locaux et accompagnateurs qui vous accompagneront pendant tout le circuit.

Les dons tels que vêtements ou matériel scolaire pour les enfants sont aussi acceptés. N’hésitez pas à nous contacter à ce sujet car nous organisons régulièrement des campagnes de dons de vêtements et fournitures scolaires dans le cadre de notre association, Assolidarité Trekkinca

Marchander est un usage courant au Pérou. Mais les prix ne sont jamais doublés ou triplés, le rabais en général ne porte que sur quelques soles. Le marchandage doit être maîtrisé, certaines sommes minimes pour le voyageur peuvent s’avérer très importantes pour le producteur local.

Le courant est de 220 V. La plupart des hôtels possèdent des prises mixtes pour les fiches américaines et européennes. Il peut être toutefois utile de se munir d’un adaptateur à fiches plates (prises américaines).

On trouve des bureaux de poste (Serpost) dans toutes les grandes villes. La plupart des hôtels offrent également ce service à l’accueil. Les timbres sont vendus aux bureaux de poste et dans quelques commerces. Attention, le service de poste est assez lent.

Il est facile de téléphoner depuis des cybers café  équipés de téléphones pour des appels internationaux et d’ordinateurs pour se connecter à Internet (0,75 dollars en moyenne l’heure). Voici quelques indicateurs :
› Pour effectuer des appels internationaux : 00 + code du pays (33 pour la France) + code de la ville + numéro
› Pour appeler entre deux villes péruviennes : 0 + code de la ville + numéro
› Pour appeler le Pérou depuis la France : 00 + 51 + l’indicatif de la ville sans le 0 (01 pour Lima, 084 pour Cusco, 054 pour Arequipa) + le numéro de votre correspondant.