Notre Association

Assolidarité Trekkinca

TrekkInca n’est pas une agence de voyage classique. Conscients des conséquences dévastatrices qu’a le tourisme de masse sur les populations et les territoires, nous défendons un tourisme solidaire proche des communautés locales. Si le Sud andin est la destination touristique nationale par excellence, elle est aussi la région la plus pauvre du Pérou. Face à ce constat, TrekkInca s’engage !

LE CONTEXTE

Avec ses 2 500 visiteurs par jour, le Machu Picchu est, selon le Ministère des finances péruvien, le site le plus visité d’Amérique Latine et la région de Cusco fournit 90 % des revenus du tourisme du Pérou. On pourrait donc s’attendre, au vue de l’extraordinaire développement du tourisme dans la région à partir des année 1990, à une amélioration des conditions de vie des habitants. Il n’en est rien. Au contraire. Cette expansion a profité à une minorité d’entreprises, notamment étrangères, capables d’investir dans ce secteur économique. L’entreprise PeruRail qui assure la liaison entre Cusco et le Machu Picchu est financée en majorité par des capitaux britanniques. Depuis la privatisation de cette ligne, seule la partie la plus rentable vers le Machu Picchu fonctionne, il ne dessert plus les régions éloignées et maintient ainsi à l’écart une grande partie de la population. Les sites archéologiques, quant à eux, ne sont pas encore privatisés mais leur gestion centralisée à Lima, a peu d’impact économique au niveau local. 

La ville de Cusco, point de passage obligé pour accéder au Machu Picchu, est elle-même victime de son succès. Le tourisme de masse a profondément modifié toute l’organisation de la ville. Progressivement la population locale a déserté le centre ville laissant place aux restaurants, hôtels et commerces touristiques. Les populations défavorisées, souvent principales victimes des risques naturels, sont reléguées dans les périphéries pentues exposées aux glissements de terrain.

Les héritiers du patrimoine inca sont ceux qui profitent le moins des bénéfices qu’il génère aujourd’hui. Les populations du sud andin sont fortement exposées à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition. Cette situation de pauvreté s’accompagne de carences en matière de santé et d’éducation. Dans cette même région, le retard scolaire est le plus élevé du pays. La situation devient dramatique plus l’on s’écarte des grandes villes. En 2013 seuls 68,3% de la population de la province de Paucartambo et Aucongante (département de Cusco) savent lire et écrire

séparator

Notre ambition

Nous sommes convaincus que cette situation peut changer si les nouvelles générations connaissaient leur culture, leur histoire et leurs droits. Il nous semblait donc important, de contribuer, à notre niveau, à l’épanouissement culturel des enfants de cette région, d’autant plus que c’est sur eux, les descendants des Incas, que repose toute la communication touristique du pays. A travers notre association, « Assolidarité TrekkInca », nous avons donc décidé de soutenir des projets culturels et éducatifs au sein d’écoles de communautés éloignées de Cusco.

Nos actions

Nous avons choisi de participer au développement d’un village de la région de Cusco situé dans un district que nous connaissons tout particulièrement : le district de Caicay, au sud de Cusco. Nous voulons, avec les habitants et les écoles, participer au financement de projets culturels et éducatifs. Pensé POUR, AVEC et PAR les populations locales ! 

  • Décembre 2015, première « Chocolatada » organisée pour les enfants d’un village des Andes, situé à 3 heures de Cusco. Ce premier projet a pu être financé grâce au soutien des touristes partis avec TrekkInca Pérou. Une journée placée sous le signe de la solidarité où tous les enfants ont eu un chocolat chaud, des friandises, et des cadeaux de Noel !
  • Novembre – décembre 2017, nous avons organisé une campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule et récolté plus de 2300 euros pour créer une bibliothèque et une ludothèque au sein de l’école de la communauté de Vilcabamba (Ecole 50419), située à 1h15 au sud de Cusco. L’école accueille environs 35 enfants entre 3 et 12 ans issues des communautés rurales voisines. La mise en place du projet s’est faite entre mars et novembre 2018. Nous avons ainsi acheté plus de 200 livres pour enfants, 2 bibliothèques et une soixantaine de jeux. La bibliothèque et la ludothèque sont donc en fonction !
séparator

Notre projet 2019 : amener une quinzaine d’enfants visiter le Machu Picchu !

Depuis janvier 2019, nous travaillons sur un autre projet avec l’école de Vilcabamba. 

Notre objectif : amener une quinzaine d’enfants en fin de primaire, et leurs accompagnants au Machu Picchu, un site visité par des touristes du monde entier mais inconnu des populations locales. Voilà une belle occasion de mieux appréhender leur histoire et leur culture. 

Nos sources de financement sont multiples : 

  • dons de particuliers
  • vente d’artisanat en France
  • contribution de chaque personne qui choisit TrekkInca Pérou pour visiter le Pérou puisqu’un pourcentage de chacune de nos prestations est reversé directement à notre association pour soutenir nos projets. Cette somme est comprise dans les tarifs que nous proposons. 

A travers ces contributions les donateurs « parrainent » ainsi des enfants pour leur donner l’opportunité de voyager, découvrir et s’approprier leur culture ! 

La mise en place de ces différents projets avec l’école de la communauté de Vilcabamba a aussi donné naissance à un beau partenariat avec le Club UNESCO du Collège de Chateauboug près de Rennes. Ce dernier nous soutient financièrement dans nos activités et a participé à un échange de dessins entre les élève du Collège et les élèves de Vilcabamba. Autant de moment de partage d’échange et d’enrichissement culturel mutuel !

Pour nous accompagner dans cette aventure et participer de plus près à la réalisation de ce projet, vous pouvez être régulièrement informés à travers nos emails ou nos actualités facebook