Découverte du Sud péruvien – 17 jours

Découverte du Sud péruvien – 17 jours / 16 nuits 

17jLe Pérou donne le vertige ! Des cimes andines du mont Huascaran aux plages de Lima, le décalage est de 7 000 m ! Que diriez-vous de partir 17 jours, le temps d’un magnifique voyage, à la découverte de l’une des merveilles du Pérou : le sud de la cordillère des Andes ?

Amis voyageurs, ce séjour vous amènera dans une région fascinante à la découverte de paysages d’une étonnante diversité. Entre les canyons du sud où règnent en maître les condors et les steppes arides de l’Altiplano domaine des lamas, et enfin le lac Titicaca aux truites délicieuses, il serait étonnant que votre soif d’aventures ne puisse être comblée.
Ce séjour est aussi l’occasion de découvrir l’incroyable richesse culturelle de la région andine. Aujourd’hui, ce n’est plus l’or qui motive les aventuriers mais ces vestiges intacts, témoins toujours debout du savoir-faire des Incas. Bien sûr, il y a le sublime Machu Picchu et l’extraordinaire Cusco, ancienne capitale de l’Empire inca. Mais au Pérou, d’autres civilisations ont aussi laissé leurs traces, telle la culture pré-inca Tiwanaku sur les rives du lac Titicaca ! Vous l’aurez compris, ce circuit privilégie la découverte et la rencontre avec des populations toujours accueillantes et prêtes à vous faire partager leur histoire.

Du premier au dernier jour, un guide francophone vous accompagnera.

RepèresCarnet de routeA savoirRéservation

Jour 1 :

Lima

Jour 2 :

Lima – Arequipa

Jour 3 :

Arequipa

Jour 4 :

Arequipa – Chivay – Cabanaconde – Cosñirwa (Trek Canyon del Colca – 3 jours)

Jour 5 :

Cosñirwa – Oasis Sangalle

Jour 6 :

Oasis Sangalle – Cabanaconde – Puno (Lac Titicaca)

Jour 7 :

Puno – Archipel flottant d’Uros – Ile d’Amantani (Croisière sur le lac Titicaca – 2 jours)

Jour 8 :

Île d’Amantani – Île de Taquile – Puno.

Jour 9 :

Puno – Cusco

Jour 10 :

Cusco

Jour 11 :

Cusco – Pisac – Urubamba – Ollantaytambo

Jour 12 :

Ollantaytambo – Piscacucho – Huayllabamba (Trek Camino Inca – 4 jours)

Jour 13 :

Huallabamba – Warmiwarñusca – Pacaymayu

Jour 14 :

Chaquicocha – Phuyupatamarca – Wiñayhuayna

Jour 15 :

Wiñayhuayna – Machu Picchu – Aguas Calientes – Ollantaytambo

Jour 16 :

Moray – Maras – Chinchero – Cusco

Jour 17 :

Cusco – Lima
[/su_column]

Premier jour :

Lima

Les futurs randonneurs arriveront en fin d’après-midi à l’aéroport Jorge Chavez de Lima où les attendra le guide. Ils seront acheminés en véhicule privé à leur hôtel situé dans le joli quartier de Miraflores, au centre de Lima. Selon l’heure d’arrivée, vous aurez tout loisir, soit de vous promener à travers ses rues verdoyantes et cosmopolites, soit de vous reposer tranquillement à l’hôtel. Le décalage horaire entre la France et le Pérou est de 6 à 7 heures.

Deuxième jour :

Lima – Arequipa (2 360 m)

Direction le centre historique de Lima, un exemple superbe d’architecture coloniale. Nous découvrons le Paseo de la Republica, la Plaza San Martin, la Plaza de Armas, le Palais du Gouvernement, la Cathédrale et les maisons coloniales de style moresque décorées de magnifiques balcons de bois. Nous passons ensuite devant l’église et le couvent de San Francisco, ensemble architectural du XVIIème siècle dans lequel on trouve la plus belle collection d’art colonial d’Amérique latine.
L’après-midi, un avion nous attend à l’aéroport. Il nous conduira à la ville d’Arequipa plantée à 2 360 m d’altitude.

Troisième jour :

Arequipa, « La ville blanche »

Arequipa, point de passage obligé dans le circuit sud-péruvien. Au pied des Andes, entourée de trois volcans (Misti, Pichu Pichu et Chachani), la ville permet de s’acclimater en douceur à l’altitude avant d’attaquer la partie vraiment montagneuse. Arequipa est surnommée « la ville blanche », couleur de la roche volcanique qui a servi à l’édifice des bâtiments. La légende affirme que le quatrième roi inca, Mayta Capac, découvrant cette vallée, émerveillé, aurait ordonné à sa suite de s’arrêter disant en quechua : « Ari, Quipay ! » (Oui, restons !). Les découvertes archéologiques, relient les origines de la ville aux indiens Aymara, installés là avant la période inca. « Ari » signifiant sommet et « Quipa », situé à l’arrière. Arequipa serait donc, en aymara, « Endroit derrière le sommet », ce qui désigne le volcan Misti.
Déambulant à travers cette jolie ville blanche, nous découvrirons le riche musée Santuarios Andinos qui abrite la célèbre Momie Juanita, émouvante princesse inca qui fut offerte en sacrifice à l’Inca il y a 500 ans et dont le corps embaumé fut découvert, en 1995, enfoui dans la calotte glaciaire du Nevado Ampato, à 6 380 m d’altitude. Plus loin, flânant à travers les allées fleuries et colorées, nous trouverons le monastère Santa Catalina, le plus grand édifice religieux d’Amérique latine, fondé en 1580.

Quatrième au sixième jour :

Trek Canyon del Colca (3 jours) – Nous poursuivons le séjour part un trek qui vous amène, sous l’œil des condors, dans l’un des plus profonds canyons au monde où se côtoient cactus sur les hauteurs et oasis au fond des canyons verdoyants.

Arequipa – Chivay – Cabanaconde – Cosñirwa
Au petit matin, nous quittons la ville d’Arequipa pour rejoindre, en bus privé, le belvédère de la Cruz del Condor où nous aurons la chance d’admirer, au cœur d’un fascinant paysage montagneux, le vol du condor, roi du ciel andin. Reprenant ensuite le bus, nous rejoignons la ville de Cobanaconde (3 287 m) où nous laisserons tous nos bagages, hormis l’indispensable, jusqu’à la fin du trek. C’est là que nous déjeunerons avant d’entamer notre descente au cœur du canyon. Trois heures de marche nous séparent de notre premier objectif, le rio Colca, fleuve tumultueux que nous traversons par un pont suspendu. Une heure de marche supplémentaire sur la rive du fleuve et nous arrivons au village de Cosñirhua (2 600 m), où nous serons logés chez l’habitant.

Cinquième jour:

Cosñirwa – Oasis Sangalle

Le lendemain, après un typique déjeuner de la région, nous nous dirigeons d’oasis en oasis vers le cœur du canyon. La végétation y est luxuriante, verdoyante et dominée par les cactus et les palmiers. C’est dans l’oasis de Sangalle que nous pourrons profiter, après le déjeuner, des bienfaits relaxants d’une piscine en plein air, au milieu d’un décor paradisiaque. Nous aurons toute l’après-midi et la soirée pour apprécier à sa juste mesure la fraîcheur du lieu. Nous seront logés, au sein de l’oasis, dans des bungalows touristiques.

Sixième jour :

Oasis Sangalle – Cabanaconde – Puno (Lac Titicaca)

A l’aube, à la lampe torche, nous démarrons très tôt l’ascension du canyon pour éviter la chaleur écrasante de la journée. Il faut compter 3 heures, par une côte abrupte courant à flanc de montagne, pour atteindre le village de Cobanaconde, où nous récupérons nos affaires personnelles et rejoignons le bus. Après un effort si matinal rien de mieux que de plonger, le temps d’une pause bien méritée, dans des eaux thermales à 38° de La Calera, située à quelques kilomètres.
Bien reposés, nous repartons direction Puno, au bord du lac Titicaca. Six heures de bus (400 km) nous séparent de cette escale touristique. La route qui y mène est fascinante. Soyez attentifs et ouvrez les yeux ! Cerné de volcans et de sommets enneigés, l’Altiplano est le domaine des lamas, alpagas et vigognes. Au bord de lacs aux reflets argentés on peut aussi croiser des flamands roses. Arrivés en début de soirée à Puno, nous nous installons à notre hôtel pour la nuit.

Septième jour :

Croisière sur le Lac Titicaca (2 jours) – Nous vous proposons ensuite une croisière de deux jours, d’une île à une autre, à la découverte du lac Titicaca, le plus haut lac navigable du monde à 3 812 m d’altitude. Naviguer sur le Titicaca revient à plonger dans le berceau de la civilisation inca puisque, pour ses habitants, la légende raconte que le premier Inca, doté de six doigts, aurait surgi de ses eaux.

Puno – Archipel flottant d’Uros – Ile d’Amantani. 3 h de navigation (45 km)
Après notre petit déjeuner à Puno, nous partons en bateau vers l’étonnant archipel constitué par les îles flottantes de la communauté des Uros, encerclé de bambous appelés Totora. Ces bambous géants servent à la confection de ces habitats si originaux où vivent 300 familles réparties sur 45 îlots. Le mode de vie est encore très traditionnel même si beaucoup d’autochtones vivent aujourd’hui essentiellement du tourisme. Après avoir rencontré des gens très accueillants, nous reprenons le bateau pour nous rendre à l’île d’Amantani sur laquelle vivent 800 familles avec un mode de vie communautaire. Nous pourrons déjeuner dans des familles qui nous accueillerons.
L’après-midi, nous visitons l’île où les terrasses agricoles couvertes de blé, quinoa et pommes de terre, sont toujours travaillées à la main. Deux sommets dominent l’île, le Pachatata (« terre père ») et le Pachamama (« terre mère ») depuis lesquels la vue sur le lac est imprenable. C’est aussi l’occasion de découvrir des ruines de la civilisation pré-inca, dite Tiwanaku, qui a dominé la moitié sud des Andes centrales entre le Vème et le XIème siècle. Le soir nous partageons le repas avec les familles qui nous logent dans un hébergement rural et confortable.

Huitième jour :

Île d’Amantani – Île de Taquile – Puno. 4 h de navigation (60 km)

Le lendemain matin, nous reprenons le bateau pour nous rendre sur la belle île de Taquile, largement épargnée par la modernité même si plus de 40 000 touristes s’y rendent chaque année. Les habitants, aux costumes traditionnels colorés, continuent de vivre essentiellement de la pêche à la truite et de la culture de la pomme de terre. Nous prendrons le temps de nous promener à travers les ruines pré-inca et les terrasses agricoles. Au loin, depuis les hauteurs de Taquile, on peut admirer les sommets enneigés de la Bolivie. Après avoir dégusté une excellente truite accommodée de délicieuses pommes de terre, nous repartons vers Puno où nous logerons à l’hôtel.

Neuvième jour :

Puno – Cusco (3 350 m)

A l’aube de ce neuvième jour, il est temps de se diriger vers Cusco. Dans la matinée, nous prendrons un bus touristique pour rejoindre l’ancienne capitale de l’Empire inca. Il faut compter 8 heures de transport à travers l’Altiplano. Les paysages entre Puno et Cusco sont superbes. Nous sillonnons des vallées peuplées de lamas, traversons le col de la Raya à 4 335 m d’altitude, découvrons des lacs aux reflets argentées avec, en arrière plan, le glacier de Chimboya qui culmine à 5 489 m. Le trajet est ponctué par la visite de différents sites archéologiques, tels Raqchi et Andahuaylillas. L’église Saint-Pierre-Apôtre d’Andahuaylillas est surnommée la Chapelle Sixtine d’Amérique en raison des remarquables fresques qui couvrent ses murs et son plafond aux multiples couleurs.
Nous arriverons à Cusco vers 18h et nous serons logés dans un hôtel proche de la Plaza de Armas.

Dizième jour :

Cusco

La journée est essentiellement consacrée à la visite de Cusco et de ses environs. En véhicule privé, nous allons à la découverte du spectaculaire réseau de ruines incas qui domine la ville. Le site de Sacsayhuaman est impressionnant par la taille de ses pierres de construction ; certaines font près de 6 mètres de haut et sont assemblées sans mortier, dans le plus pur style Inca, Sur ce site a lieu, tous les ans le 24 juin, la fête de l’Inti Raymi, la fête du Soleil. Nous nous rendons ensuite à Kenko, labyrinthe en quechua en raison des multiples canaux courant en zigzag. C’était un site dédié à l’adoration du Soleil et de la Lune. Autre site, Pukapukara, ensemble aux pierres rougeâtres, qui servait d’avant poste chargé de protéger la population. Tambomachay, connu pour ses canaux et chutes d’eau, illustre parfaitement la précision des architectes et des ingénieurs hydrauliques incas. Après ce plongeon dans l’histoire, nous vous proposons, pour rejoindre la ville de Cusco en contrebas, de continuer à pied en profitant du paysage. Arrivés à destination, chacun pourra vaquer à son rythme et découvrir, l’après-midi, ce véritable musée à ciel ouvert où se mêlent d’impressionnants murs incas et des maisons coloniales aux balcons arabo-andalous.

Onzième jour :

Cusco – Pisac – Urubamba – Ollantaytambo (2 850 m)

Cette journée est consacrée à la découverte du Valle Sagrado de los Incas, au nord-est de Cusco. Les découvertes archéologiques montrent que le site était apprécié des Incas pour ses caractéristiques géographiques et climatiques. Le circuit démarre à Pisac, suit le cours du fleuve Urubamba pour rejoindre Ollantaytambo. Nous nous arrêtons tout d’abord à Pisac, réputé pour son vaste site archéologique et son l’artisanat local. Vous aurez tout loisir de déambuler à travers le marché avant de visiter la zone archéologique perchée sur une colline à l’entrée du village. Après une halte à Urubamba pour nous restaurer, nous partons à Ollantaytambo, lieu de nombreux affrontements, en 1537, entre les forces du chef Manco Inca et l’expédition espagnole dirigée par Francisco Pizarro. Ancienne forteresse constituée de pierres travaillées avec une admirable précision, construite à flanc de montagne, est est entourée de plusieurs terrasses, cinq donnant sur le ravin et six sur la vallée. De retour à Cusco en fin d’après-midi, nous rejoignons notre hôtel avant de partir le lendemain sur les traces de l’historique et célèbre Camino Inca.

Douzième au quinzième jour :

Trek Camino Inca, en route vers le Machu Picchu (4 jours)

Camino Inca est un des plus beaux sentiers de randonnée du monde. Il traverse un paysage fascinant au milieu des Andes. Il conduit, à l’aube du dernier jour de marche, au Machu Picchu. D’extraordinaires vestiges incas perchés sur des sommets magnifiques, au cœur d’une végétation luxuriante d’une étonnante diversité écologique, offrent un attrait incontestable à cet itinéraire. En altitude, le sentier traverse des cols haut perchés et, au détour du chemin surgissent, à travers nuages de brume et végétation subtropicale, des points de vue inoubliables. A ces merveilles s’ajoutent des profusions d’orchidées et de très nombreuses variétés animales, dont certaines comme l’Oso de anteojos et le Mayu Puma, en voie de disparition.
A noter que les lieux de campements indiqués sont susceptibles de changer en fonction des attributions faites par l’Unidad de Gestión del Santuario Histórico de Machu Picchu (UGM), autorité gouvernementale qui contrôle l’accès au Camino Inca.
Pour connaître tous les détails du trek, se reporter aux pages que nous lui avons consacrées : Camino inca.
Jour 1 : Ollantaytambo – Piscacucho – Huayllabamba
Jour 2 : Huallabamba – Warmiwarñusca – Pacaymayu
Jour 3 : Chaquicocha – Phuyupatamarca – Wiñayhuayna
Jour 4 : Wiñayhuayna – Machu Picchu – Aguas Calientes – Ollantaytambo
NB : D’autres alternatives existent pour aller au Machu Picchu. Si l’option Camino inca ne vous convient pas, nous pouvons vous proposer d’autres treks de 4 jours : Lares trek et Inca Jungle. Pour plus d’information sur ces treks se reporter aux pages qui leur sont consacrées.

Seizième jour :

Moray – Maras – Chinchero – Cusco

Cette dernière journée nous ramène à la découverte de sites spectaculaires au cœur du Valle Sagrado de los Incas. Les salines de Maras, à flanc de vallée, présentent plus de 3 500 bacs de sel exploités depuis l’époque inca. Aujourd’hui encore, des familles vivent du travail de ce produit même si, désormais, elles subissent la concurrence du sel marin ou des salars exploités industriellement. Nous atteindrons ensuite les extraordinaires cirques de Moray qui présentent un ingénieux système de terrasses en amphithéâtre. Le village possède de pittoresques maisons rurales de style colonial et offre une vue spectaculaire sur la cordillère. Avant de revenir à Cusco, nous ferons une dernière halte dans le charmant village de Chinchero où perdure une forte tradition textile. Son église de style colonial, en cours de restauration, recèle de merveilleux de trésors. En fin d’après-midi, nous rejoignons Cusco pour savourer notre dernière nuit à 3 300 m d’altitude !

Dix-septième jour :

Cusco – Lima – Vol retour

Avant de prendre l’avion dans l’après-midi, vous pourrez profiter de la matinée à Cusco pour déambuler dans la ville ou vous rendre au marché San Pedro qui regorge d’artisanat. L’occasion de faire vos achats souvenirs. Une heure d’avion nous sépare de Lima où le vol de retour vers la France est prévu en début de soirée.

Votre réservation inclut :

Transports

› Deux vols intérieurs : Lima – Arequipa et Cusco – Lima
› Bus nationaux : Arequipa – Puno et Puno – Cusco
› Les transports terrestres pour se rendre sur les lieux de visite et les excursions

Guide

› Visites et excursions encadrées par des guides bilingues, français et anglais

Hébergement

› Hébergement en hôtel
› Hébergement chez l’habitant (Trek Canyon del Colca et lac Titicaca)
› Camping (Trek Camino Inca)

Trek et billets d’entrée sur les sites

› Trek Canyon del Colca, pension complète (sauf dernier déjeuner)
› Trek Camino Inca, pension complète (sauf dernier déjeuner). Pour plus de détails, se reporter aux pages consacrées à ce trek
› Croisière sur le lac Titicaca, pension complète
› Billet d’entrée aux sites et excursions (sauf billet d’entrée aux bains thermaux les 6ème et 15ème jours)

Votre réservation n’inclut pas

› Le vol international
› L’alimentation, sauf les repas mentionnés (Trek Canyon del Colca, Camino Inca et Lac Titicaca)
› Mule d’assistance pour le trek du Canyon del Colca

Remarque importante

Il peut s’avérer que des changements s’imposent hors de notre volonté, en fonction :
› des intempéries
› de l’état des routes
› des horaires de vols
› des grèves qui peuvent perturber l’organisation de la randonnée ou la rendre dangereuse.
Dans ces circonstances, TrekkInca proposera des solutions alternatives. Soit des dates, soit des circuits différents.

Nous consulter pour :
› Trek alternatif
› Tarif groupe impair
› Chambres triples
› Supplément chambre Simple

Si vous êtes intéressés par ce trek ou si vous souhaitez d’autres informations, n’hésitez pas à